Une assemblée presque ordinaire

Les Verts jurassiens étaient réunis en assemblée générale le 11 mars 2017 à Porrentruy. Hormis diverses nominations aux organes internes du parti, les comptes 2016 et le budget 2017, ils se sont penchés sur leur régime de cotisations et le nombre de législatures autorisées à leurs parlementaires. Last but not least, ils ont pris acte d’une légère augmentation de leurs effectifs!

(photo: apéro local et de saison!)

Lire plus »

Accord de Paris sur le climat

Les Verts jurassiens se réjouissent de la décision du Conseil national d’accepter la ratification de l’accord de Paris sur le climat, malgré une vague de climat-scepticisme de la part de l’UDC. Les images de l’année 2015, qualifiée d’historique par les climatologues, d’une planète en surchauffe et soumise à des événements climatiques extrêmes sont toujours imprimées dans nos mémoires. Que ce soit le Canada qui a vécu une sécheresse conséquente, puis des feux de forêts démesurés une année plus tard notamment à McMurray, ou encore notre pays qui a dû recourir aux hélicoptères de l’armée pour alimenter en eau le bétail des pâturages de l’arc jurassien, le dérèglement climatique est quotidien et nous concerne toutes et tous – à l’exemple encore de cet hiver particulièrement sec.

Lire plus »

RIE III, FORTA et naturalisation facilitée

Les Verts jurassiens saluent le NON à la RIE III, non particulièrement important dans le Canton du Jura avec 66.9% de NON.
La population ne s’est pas laissé convaincre par les arguments concernant la sauvegarde des emplois mais a plutôt vu les pertes pour les finances publiques et les hausses d’impôts.

Lire plus »

Production hydraulique sur le Doubs

Le Gouvernement vient de transmettre le dossier de la production hydraulique au Parlement, dossier contenant la réhabilitation de deux centrales sur le Doubs à Bellefontaine et Moulin du Doubs. Les Verts jurassiens s’étaient opposés dans la procédure de consultation à ces deux réhabilitations.

Selon la Confédération, l’utilisation de petites centrales hydrauliques n’est intéressante qu’avec un grand potentiel hydraulique et de faibles valeurs écologiques et paysagères. Nous sommes d’avis que le Gouvernement ne respecte pas la volonté exprimée par la Confédération dans le cas du Doubs.

Lire plus »

Inviter une personne migrante

Le Collectif citoyen « Terre d’Accueil » offre de l’accompagnement personnalisé en vue d’une insertion des personnes migrantes dans le Canton du Jura, de manière bénévole et responsable. Ses membres proposent des rencontres favorisant l’apprentissage naturel de la langue française. Le Collectif a pour but de devenir un interlocuteur commun avec les autorités responsables de la migration du Canton. Ses activités peuvent évoluer selon la situation des migrants dans la région.

En savoir plus…

Jura: enracinés à leur terre

Daniel Künzi sort le 7 janvier 2017 son nouveau film: « Jura: enracinés à leur terre », qui suit des producteurs de lait utilisé pour la fabrication de la Tête de moine, ainsi que leurs amis paysans d’une récolte à l’autre. En Suisse, deux à trois exploitations paysannes disparaissent chaque jour. Aujourd’hui, avec la fin des quotas laitiers européens, ils savent qu’ils mènent désormais une lutte pour leur survie. Leurs fermes seront-elles encore occupées par des paysans dans vingt ans ?

Voir les dates de projection ci-après.

Lire plus »

Présidence du Parlement en 2019

Depuis 2010, il est établi par le secrétariat du Parlement que le groupe parlementaire auquel appartiennent les Verts jurassiens présidera le législatif en 2019. Cette présidence a été combattue par le PLR qui n’aurait dû venir aux affaires qu’en 2021. Le Parlement de ce jour après avoir élu, sans que d’autres candidats se présentent, le président PCSI pour 2017, la première vice-présidente PDC pour 2018 a préféré le PLR Gabriel Voirol pour la deuxième vice-présidence à la députée verte Erica Hennequin qui avait été présentée par son groupe.

Les Verts jurassiens sont extrêmement déçus par le comportement de la majorité du Parlement qui ne respectent pas les règles du « vivre ensemble ». Ce vote montre la difficulté pour les minorités de se faire respecter et d’accéder à certaines fonctions.

Fiscalité des énergies renouvelables : imposer les bénéfices

Dans le domaine de la fiscalité des entreprises, l’État prélève l’impôt sur les bénéfices et non sur les revenus. Pour mesurer les gains sur lesquels s’applique l’imposition, le taxateur déduit des revenus les charges qu’une entreprise a dû consentir pour obtenir ces gains. Or cette logique ne s’applique pas dans l’imposition du produit de la vente de courant renouvelable. Dans une motion déposée le 21 décembre 2016, le député Vert Ivan Godat demande une modification de la pratique du Service des contributions.

Lire plus »

« Articles Précédents